AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Eileen J. Garrett

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
DeathBreeze
Admin
avatar


MessageSujet: Eileen J. Garrett   Ven 22 Mai - 14:05


Eileen J. Garrett
(1893 à 1970)



Qui était-elle?
Eileen J. Garrett est parmi les médiums les plus respectés du vingtième siècle. Sa compréhension et sa contribution dans le domaine étaient sans pareil quant à la médiumnité et aux phénomènes qui y sont liés, toujours incalculables jusqu’à ce jour. Étant une femme très sensible (Empathe?), elle était très attentive aux ressentis et émotions des gens qui l’entouraient. Étant une chercheuse dans le domaine de la psyché, elle reconnaît le besoin d’avoir une source scientifique, mais aussi une grande ouverture d’esprit lorsqu’on investit dans les phénomènes paranormaux. Puisqu’elle était un auteur, une lectrice assidue et une éditrice, elle a cru qu’il serait bon de publier quelques idées ou expériences avec le public.


Son Vécu
Eileen Garrett naquit en 1893, à Beauparc, en Irlande. Dès le début, sa vie fut traversée par diverses tragédies : ses deux parents ont commis le suicide peu de temps après sa naissance elle a été alors adoptée par sa tante et son oncle. Les expériences psychiques/paranormales étaient présentes dans la vie courante de Eileen du moment où elle aperçut pour la première fois un nouveau-née. Elle ressentait et voyait alentour des gens, des animaux et même des plantes diverses formes de lumières et d’énergies. Elle avoue aussi avoir eu plusieurs amis imaginaires qu’elle appelaient « The Children/ Les Enfants ». Elle explique d’ailleurs qu’ils faisaient partie de sa vie et que tout cela paraissait bien normal à ses yeux, ils n’ont jamais désiré qu’elle aille à un endroit bien précis ou fait quelques ajustements pour les voir.

Un jour, lorsqu’elle était bien jeune, elle aperçut sa tante favorite, qui vivait à vingt miles de chez eux, marcher avec un nouveau-née dans les bras. En s’approchant d’elle, la tante dit à Eileen : « Je m’en vais désormais et je dois prendre le bébé avec moi ». Sur le coup, Eileen accourut chez elle pour avertir sa tante adoptive de ce qu’elle avait vu. Cette dernière la punit pour avoir raconté des histoires. Le jour suivant, elle apprit que sa tante favorite décéda en tentant de donner naissance à son enfant, qui lui aussi mourut sur le coup. Elle commença donc rapidement à se poser des questions sur la vie et la mort.
Un peu plus tard, elle tomba malade et a découvert qu’elle avait la Tuberculose et d’autres maladies respiratoires qui la forcèrent, vers l’âge de 15 ans, à quitter l’Irlande pour le climat de Londres. Elle resta chez des parents là-bas quelques années avant de tomber en amour avec un gentleman plus vieux qu’elle Clive, qu’elle maria après plusieurs mois de fréquentation. Elle donna naissance à trois fils qui moururent toujours à de très bas âges. Les deux premiers d’une méningite et le dernier quelques heures après avoir naquit. Puis, elle retenta l’expérience, et donna naissance à une jeune petite fille qu’elle nomma Eileen, encore une fois, la santé de son enfant se détériora et pendant que cette dernière recouvrait lentement des forces, elle se divorça de Clive. Tout au long de sa vie, elle vécut des tragédies époustouflantes. Elle perdit son second mari qu’elle vu mourir dans une vision...

Éventuellement, elle fit la connaissance de J. Hewat McKenzie, le fondateur du Collège des Sciences Psychiques de l’Angleterre. C’est avec lui que ses dons ont énormément fleuri. Cet homme et sa femme, Barbara était conscient qu’ils avaient besoin d’un médium pour bien capter les messages de l’au-delà. Eileen resta à ce collège et y étudia ces phénomènes jusqu’en 1929, année où Hewat McKenzie mourut. Confuse et croyant que ses pouvoirs de médiums n’étaient en fait qu’une double personnalité qu’elle s’était créée, elle décida de déménager aux États-Unis pour trouver de l’aide auprès de la communauté scientifique.

Lorsqu’elle fut déménagée là-bas, elle fit de grandes connexions avec divers scientifiques et parapsychologues. Elle se proposa aussi à faire quelques tests psychologiques et physiques intenses qui expliqueraient le processus de la médiumnité ou de psychisme chez certains individus.

Quand la Deuxième Guerre mondiale éclata, elle était en France en travaillant dans les refuges avec les enfants. Elle resta alors à cet endroit jusqu’à la fin de la guerre en 1940, lorsqu’elle a eu une vision qu’il était temps pour elle de quitter ce lieu pour se trouver une autre occupation. Miraculeusement, lorsqu’elle arriva à Lisbonne, elle trouva une place de disponible dans un bateau de réfugiées qui se dirigeait vers New York. Quelques mois après son retour, elle commença à publier un magazine, le « Tomorrow », un mensuel, tout en créant la firme de publication « Creative Age Press ». Plus le temps passa, plus elle publia des mensuels divers tel que le « Parapsychological Monographs » ou encore « International Journal of Parapsychologie », « Parapsychology Review ».

Ses Trances
Eileen à officiellement fait 4 transes communicatives. Le premier aurait pris contrôle du médium, c’était un soldat Arabe du 14e siècle du nom de Uvani. Puis, vient alors Abdul Latif, un physicien Perse du 17e siècle. Les deux dernières présences étaient beaucoup plus philosophiques et spirituelles, Tahotah et Ramah, qui disaient n’avoir jamais été incarnées sur terre.


Le Vol R101




Petit Rappel d’histoire : « Le R101 est un dirigeable britannique qui s'écrasa le 5 octobre 1930 sur une colline proche de Beauvais (France) alors qu'il assurait une liaison entre Londres et Karachi, tuant 48 personnes. C'est le deuxième accident de dirigeable le plus meurtrier de l'histoire après celui du dirigeable américain USS Akron en 1933 et devant celui du Hindenburg, en 1937. » - Wikipédia

Le moment le plus mémorable dans les communications de Mme Garrett, comme médium, était lié avec le cas du R101. Voici un passage décrit par Nandor Fodor, écrit dans son Encyclopédie des Sciences Psychiques :

« Assis dans le Laboratoire National de Recherches Psychiques le 7 octobre 1930, deux jours après l’explosion du R101, Le Lieutenant de vol, H. C. Irwin, Capitaine du vaisseau volant, entra soudainement en symbiose avec Mme.Garrett, annonça sa présence et donna aux écouteurs présents des détails très précis pour expliquer comment le vaisseau avec crashé. Les propos de l’esprit ont été pris en note et une copie à été alors envoyée au Ministre du Contrôle Aérien. Avec l’opinion d’experts, il y a un certain nombre d’observations dans le message qui a été découvert après la course aux explications. E.F.Spanner, un architecte naval et un ingénieur, très reconnu, arrivent aux mêmes explications que ceux décrits par l’esprit du capitaine. » - The Tragedy of the R101


Conclusion
Étant elle-même auteure, elle écrivit sur divers sujet traitant des sciences occultes, avant qu’elle ne décède de souffrances atroces provenant d’un cancer des os, le 15 septembre 1970. On se souvient d’elle par ses capacités médiumniques, ses recherches assidues, ses capacités fantastiques à écrire et sa persévérance en tant que businesswoman.


Sources
Ce Message est une traduction personnelle du Site : First Spiritual Temple
Vous pouvez trouver son autobiographie pour d’autres informations.
[b]
Revenir en haut Aller en bas
http://spiritus.forum-canada.net
 
Eileen J. Garrett
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Petite voix d' Eileen Caddy
» Petite voix d' Eileen Caddy
» Petite voix d' Eileen Caddy
» Petite voix d' Eileen Caddy
» Petite voix d' Eileen Caddy

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Généralités du Spiritisme :: Personnages Importants-
Sauter vers: